Dernières actualités


 Visitez le monde entier en quelques clics grâce à des drones 
(0 commentaires)

 Miss Travel, l'incroyable site qui permet aux jolies filles de voyager gratuitement 
(0 commentaires)

 Que se passe-t-il lorsque l'on mixe les slogans des marques de publicité ? 
(0 commentaires)

 Les cinémas américains à l'abandon 
(0 commentaires)

 Un site internet pour revendre les bijoux offerts par son ex 
(0 commentaires)


Photo insolite au hasard sur tropbontropcon.net


 Plus de photos insolites ...

"C'est arrivé"


 Rencontre ratée
 Brigitte Bardot
 Au ciné
 Encore plus, sur tropbontropcon.net

bon plan sur tropbontropcon.com


 


Fonds d'écran sur tropbontropcon.com


Barque sur la Seine
 Tous les fonds d'écrans ...

Sur le forum


  Doodle : langages de programmation pour enfants
  Doodle : Il y a 131 ans naissait la perforatrice
  Doodle : Google rend hommage au Pad Thaï
  Rencontre ratée
  Pour lutter contre la grippe

La shootbox

Pseudo :

Message :


Document sans titre
La justice autorise l'évocation de l'homosexualité de MM. Bern et Fogiel

dans la rubrique : Dans l'actualité - A la TV
par aNaKRoN67 le, 11-04-2006

PARIS (AFP) - La justice a autorisé l'évocation de l'homosexualité des animateurs de télévision Stéphane Bern et Marc-Olivier Fogiel, rejetant leurs demandes visant à faire condamner un magazine pour un article sur les réseaux d'influence homosexuels où ils étaient cités, a-t-on appris lundi auprès du tribunal de grande instance.
Dans deux actions distinctes, les animateurs reprochaient au magazine L'Expansion d'avoir cité leurs noms dans un article consacré aux réseaux homosexuels publié en janvier 2005 sous le titre "Les petits secrets de la solidarité gay".

Les plaignants ont tenté de faire valoir que cet article portait atteinte à leur vie privée puisqu'il affirme qu'ils font partie d'un réseau d'influence d'homosexuels alors qu'ils ont choisi de ne rien révéler, l'un comme l'autre, de leur vie privée.

La 17e chambre du TGI de Paris les a déboutés, considérant que dans d'autres interviews ils avaient donné des indications sur leur orientation sexuelle.

Pour M. Fogiel, le tribunal a retenu une interview donnée au magazine Têtu d'avril 2000.

"A la question: +avez-vous un partenaire qui vous permet de vous pacser et potentiellement de vous marier ?+ M. Fogiel répliquera: +oui, oui, ma réponse est oui+ ayant ainsi fait le choix (...) d'éventer publiquement sa préférence sexuelle, l'expression +un partenaire+ étant d'autant plus transparente pour des lecteurs avisés que M. Fogiel prendra soin, dans la suite de l'entretien, de bien distinguer le fait d'avoir +un+ ou +une+ partenaire", rappelle le jugement.

Pour M. Bern, le tribunal a retenu différents interviews et articles, notamment un portrait de Libération publié en mai 2000 dans lequel l'animateur précisait que sa mère était "juive d'origine polonaise". Or le plaignant avait déclaré dans une autre interview : "les mères juives font d'excellents homos".

Dans un communiqué, les avocats des deux animateurs homosexuels ont indiqué que leurs clients entendaient interjeter appel de ce jugement.

"Messieurs Fogiel et Bern indiquent également qu'ils poursuivront tout article portant atteinte au droit au respect de leur vie privée", ajoute le communiqué.

poster un commentaire Poster un commentaire

 


| Contact | © 2004-2006 tropbontropcon - Webmasters Gold77 / aNaKRoN67 - 1 visiteur connecté - Qui est connecté ? | Page générée en 0.29 secondes.