Dernières actualités


 Visitez le monde entier en quelques clics grâce à des drones 
(0 commentaires)

 Miss Travel, l'incroyable site qui permet aux jolies filles de voyager gratuitement 
(0 commentaires)

 Que se passe-t-il lorsque l'on mixe les slogans des marques de publicité ? 
(0 commentaires)

 Les cinémas américains à l'abandon 
(0 commentaires)

 Un site internet pour revendre les bijoux offerts par son ex 
(0 commentaires)


Photo insolite au hasard sur tropbontropcon.net


 Plus de photos insolites ...

"C'est arrivé"


 Rencontre ratée
 Brigitte Bardot
 Au ciné
 Encore plus, sur tropbontropcon.net

bon plan sur tropbontropcon.com


 


Fonds d'écran sur tropbontropcon.com


Barque sur la Seine
 Tous les fonds d'écrans ...

Sur le forum


  Doodle : langages de programmation pour enfants
  Doodle : Il y a 131 ans naissait la perforatrice
  Doodle : Google rend hommage au Pad Thaï
  Rencontre ratée
  Pour lutter contre la grippe

La shootbox

Pseudo :

Message :


Document sans titre
Les mobiles ne seraient pas nocifs.. du moins à court terme

dans la rubrique : Dans l'actualité - Sur le net : Vie Quotidienne
par Gold77 le, 12-09-2007

LONDRES (Reuters) - Les téléphones mobiles ne posent pas de problèmes de santé à court terme, bien qu'il soit trop tôt pour dire s'ils peuvent être responsables de cancers du cerveau ou si les enfants sont plus exposés que les adultes, selon des scientifiques britanniques.

Un groupe de chercheurs a étudié pendant six ans les effets des téléphones portables sur le cerveau et n'a trouvé aucune preuve d'une conséquence sur les fonctions cérébrales ou de cancer induit par l'utilisation du mobile.

"Nous ne pouvons pas écarter à ce stade la possibilité qu'un cancer apparaisse dans les années à venir", a toutefois déclaré le professeur Lawrie Challis, directeur du programme Mobile Telecommunications and Health Research (MTHR) Programme, doté de 8,8 millions de livres (12,87 millions d'euros).

Il a ajouté lors d'une conférence de presse que peu d'études avaient jusqu'ici rassemblé un panel d'utilisateurs de plus de 10 ans, soulignant que "la plupart des cancers mettent dix ans à se signaler."

Challis a également souligné que les études menées au Royaume-Uni dans le cadre du programme MTHR ne s'étaient pas encore intéressées aux enfants. Les chercheurs britanniques étaient réticents au fait d'exposer des enfants aux fréquences radio pour des raisons d'éthique, a dit le professeur.

Il a cependant ajouté qu'il était possible que les enfants soient plus sensibles aux ondes radio que les adultes, mais s'est refusé à lancer un appel aux parents leur recommandant de pas permettre aux enfants d'utiliser un portable.

"J'ai bien peur que ce conseil relève de la responsabilité d'autres personnes", a-t-il dit.

Un deuxième programme MTHR, impliquant 200.000 personnes, est en cours au Danemark, en Finlande, en Suède et en Grande-Bretagne, a-t-il dit.

Le programme MTHR a été financé conjointement par le gouvernement et l'industrie des télécoms qui a "signé les chèques", précise Challis.

Des scientifiques du monde entier étudient les effets des ondes radio sur la santé depuis plus de 60 ans. Bien que les risques sanitaires aient été écartés, les craintes du grand public ne cessent de s'accroître dans un contexte où de plus en plus d'adultes et d'enfants sont confrontés tous les jours à la technologie mobile.

poster un commentaire Poster un commentaire

 


| Contact | © 2004-2006 tropbontropcon - Webmasters Gold77 / aNaKRoN67 - 3 visiteurs connectés - Qui est connecté ? | Page générée en 0.23 secondes.