Dernières actualités


 Visitez le monde entier en quelques clics grâce à des drones 
(0 commentaires)

 Miss Travel, l'incroyable site qui permet aux jolies filles de voyager gratuitement 
(0 commentaires)

 Que se passe-t-il lorsque l'on mixe les slogans des marques de publicité ? 
(0 commentaires)

 Les cinémas américains à l'abandon 
(0 commentaires)

 Un site internet pour revendre les bijoux offerts par son ex 
(0 commentaires)


Photo insolite au hasard sur tropbontropcon.net


 Plus de photos insolites ...

"C'est arrivé"


 Rencontre ratée
 Brigitte Bardot
 Au ciné
 Encore plus, sur tropbontropcon.net

bon plan sur tropbontropcon.com


 


Fonds d'écran sur tropbontropcon.com


Barque sur la Seine
 Tous les fonds d'écrans ...

Sur le forum


  Doodle : langages de programmation pour enfants
  Doodle : Il y a 131 ans naissait la perforatrice
  Doodle : Google rend hommage au Pad Thaï
  Rencontre ratée
  Pour lutter contre la grippe

La shootbox

Pseudo :

Message :


Document sans titre
Chez les femmes, la caféine aiderait à conserver la mémoire

dans la rubrique : Dans l'actualité - Sur le net : Santé
par Gold77 le, 07-08-2007

PARIS (Reuters) - La caféine a chez les femmes âgées de plus de 65 ans un effet protecteur pour la mémoire, selon un étude de chercheurs de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm).

La consommation d'au moins trois tasses de café, ou de six tasses de thé, par jour protège les femmes de plus de 65 ans du déclin cognitif, lit-on dans les travaux d'une unité de l'Inserm qui sont publiés mardi 7 août dans Neurology, organe de l'Académie américaine de neurologie.

"Nos résultats montrent que plus les femmes s'éloignent de la ménopause, plus le bénéfice de la caféine est important", explique Karen Ritchie, qui coordonne une unité de l'Inserm, basée à Montpellier (Hérault), responsable de cette étude.

Les chercheurs ignorent pourquoi la caféine ne protège que les femmes. "Il est possible que les hommes et les femmes métabolisent différemment la caféine ou bien encore qu'il y a ait une interaction hormonale", ajoute Karen Ritchie, selon un communiqué publié par l'Inserm.

L'étude de l'unité Inserm 888 a été réalisée à partir de données recueillies pendant quatre ans auprès de 7.000 personnes âgées de 65 ans et plus.

poster un commentaire Poster un commentaire

 


| Contact | © 2004-2006 tropbontropcon - Webmasters Gold77 / aNaKRoN67 - 2 visiteurs connectés - Qui est connecté ? | Page générée en 0.31 secondes.