Dernières actualités


 Visitez le monde entier en quelques clics grâce à des drones 
(0 commentaires)

 Miss Travel, l'incroyable site qui permet aux jolies filles de voyager gratuitement 
(0 commentaires)

 Que se passe-t-il lorsque l'on mixe les slogans des marques de publicité ? 
(0 commentaires)

 Les cinémas américains à l'abandon 
(0 commentaires)

 Un site internet pour revendre les bijoux offerts par son ex 
(0 commentaires)


Photo insolite au hasard sur tropbontropcon.net


 Plus de photos insolites ...

"C'est arrivé"


 Rencontre ratée
 Brigitte Bardot
 Au ciné
 Encore plus, sur tropbontropcon.net

bon plan sur tropbontropcon.com


 


Fonds d'écran sur tropbontropcon.com


Barque sur la Seine
 Tous les fonds d'écrans ...

Sur le forum


  Doodle : langages de programmation pour enfants
  Doodle : Il y a 131 ans naissait la perforatrice
  Doodle : Google rend hommage au Pad Thaï
  Rencontre ratée
  Pour lutter contre la grippe

La shootbox

Pseudo :

Message :


Document sans titre
Une Gay Pride très politique à Paris

dans la rubrique : Dans l'actualité - Sur le net : Manifs et concerts
par aNaKRoN67 le, 24-06-2006

PARIS (AFP) - Les organisateurs de la "Marche des fiertés lesbiennes, gaies, bi et trans" attendent plus d'un demi-million de personnes, à Paris samedi après-midi, pour une Gay Pride à la tonalité "très politique", sur le thème de "l'égalité en 2007".
L'Interassociative lesbiennes, gaies, bi et trans (Inter-LGBT), qui fédère une soixantaine d'associations et qui organise cette manifestation, revendique l'ouverture du mariage aux couples de même sexe et la possibilité d'adopter pour tous les couples non mariés.

Elle demande aussi que les couples de lesbiennes puissent recourir à la procréation médicalement assistée ou que les personnes transsexuelles puissent changer d'état civil sans nécessairement se faire opérer.

Les manifestants et des dizaines de chars se rassembleront dès 13H00 à Montparnasse, pour défiler jusqu'à la Bastille. Vers 16H00, trois minutes de silence marqueront leur solidarité avec les "100.000 personnes" porteuses du virus du sida en France. Puis Radio FG proposera un concert gratuit jusqu'à 21H00 place de la Bastille. L'an dernier, la police avait dénombré 300.000 participants et 250.000 spectateurs.

Les partis politiques auront presque tous des représentants officiels ou officieux à la "Marche des fiertés" homosexuelles LGBT (lesbiennes, gaies, bi et trans), à l'exception de la droite de la droite, Mouvement pour la France et Front national.

La LCR annonce sa "participation" à la "Marche des fiertés" homosexuelles, réduite tout de même du fait de la tenue au même moment de sa conférence nationale sur la présidentielle 2007.

Le PCF "soutient et participera" à la "Marche des fiertés" homosexuelles, avec des centaines d'affiches, des milliers de tracts et d'autocollants. Le parti rappelle qu'il a pris position en faveur du droit au mariage et de la possibilité de l'adoption pour les couples homosexuels. La présence de la secrétaire nationale Marie-George Buffet n'est pas confirmée.

Les Verts et notamment leur secrétaire national Yann Wehrling "seront fiers de marcher pour une revendication qu'ils ont été les premiers, à gauche, à mettre en oeuvre, sous les huées et parfois les injures des autres forces de gauche à l'époque". Les deux candidats à l'investiture des Verts, Dominique Voynet et Yves Cochet, seront également présents.

Le premier secrétaire du Parti socialiste François Hollande sera présent dans le défilé, comme les candidats à l'investiture socialiste Dominique Strauss-Kahn et Jack Lang, ou le maire de Paris Bertrand Delanoé, un fidèle de la manifestation. Le Parti socialiste disposera pour la première fois d'un char.

Les jeunes de l'UMP ainsi que deux mouvements associés au parti majoritaire, GayLib et les Jeunes actifs (30-45 ans) seront présents dans le défilé, autour du char de GayLib. L'UMP sera également représenté par Jean-Luc Romero, président du parti associé à l'UMP "Aujourd'hui, Autrement" et conseiller régional d'Ile-de-France.

L'UDF sera officieusement représentée par Entr'égaux, une association défendant les droits des homosexuels dont les membres sont sympathisants ou adhérents du parti.

Le Mouvement pour la France de Philippe de Villiers a affiché à l'inverse vendredi sa volonté de "ne pas céder aux lobbies", réaffirmant son opposition au mariage des homosexuels et à l'adoption d'enfants par deux personnes de même sexe.

Le Front national a fait savoir qu'il "n'irait pas car il n'a pas été invité".

poster un commentaire Poster un commentaire

 


| Contact | © 2004-2006 tropbontropcon - Webmasters Gold77 / aNaKRoN67 - 2 visiteurs connectés - Qui est connecté ? | Page générée en 0.22 secondes.