Dernières actualités


 Visitez le monde entier en quelques clics grâce à des drones 
(0 commentaires)

 Miss Travel, l'incroyable site qui permet aux jolies filles de voyager gratuitement 
(0 commentaires)

 Que se passe-t-il lorsque l'on mixe les slogans des marques de publicité ? 
(0 commentaires)

 Les cinémas américains à l'abandon 
(0 commentaires)

 Un site internet pour revendre les bijoux offerts par son ex 
(0 commentaires)


Photo insolite au hasard sur tropbontropcon.net


 Plus de photos insolites ...

"C'est arrivé"


 Rencontre ratée
 Brigitte Bardot
 Au ciné
 Encore plus, sur tropbontropcon.net

bon plan sur tropbontropcon.com


 


Fonds d'écran sur tropbontropcon.com


Barque sur la Seine
 Tous les fonds d'écrans ...

Sur le forum


  Doodle : langages de programmation pour enfants
  Doodle : Il y a 131 ans naissait la perforatrice
  Doodle : Google rend hommage au Pad Thaï
  Rencontre ratée
  Pour lutter contre la grippe

La shootbox

Pseudo :

Message :


Document sans titre
SIDA, IST: ''les comportements à risque toujours d'actualité''

dans la rubrique : Dans l'actualité - Sur le net : Santé
par aNaKRoN67 le, 20-06-2006

PARIS (AP) - Face à la réémergence des infections sexuellement transmissibles (IST), les autorités sanitaires tirent la sonnette d'alarme. Plusieurs études publiées mardi par l'Institut de veille sanitaire (InVS) confirment "une persistance des comportements sexuels à risque parmi la population homosexuelle masculine", en particulier chez ceux qui sont séropositifs pour le virus du SIDA.

Ainsi, les homosexuels masculins représentent 29% des découvertes de séropositivité en 2004, chiffre en hausse entre 2003 et 2005, souligne l'InVS dans une note de synthèse. C'est également dans ce groupe que les contaminations récentes sont les plus nombreuses (43% de contaminations datant de moins de six mois)

Les autres populations les plus représentées parmi les découvertes de séropositivité sont les personnes originaires d'Afrique sub-saharienne (malgré une tendance à la diminution depuis la fin 2003) et, dans une moindre mesure, les personnes françaises contaminées par rapport hétérosexuel, selon l'Institut, qui publie ces études sur son site Internet. La réduction de la transmission chez les usagers de drogue semble quant à elle se poursuivre.

Les conclusions des études de surveillance du VIH sont corroborées par les données de surveillances des autres IST, notamment la syphilis (en recrudescence depuis la fin 2000) et l'épidémie de lymphogranulomatose vénérienne (LGV) rectale (en progression à l'échelle européenne depuis 2003).

Ainsi, entre 2002 et 2004, plus de 1.200 cas de syphilis ont été répertoriés en France, pour la majeure partie, en Ile-de-France et chez des homo-bisexuels masculins, dont la moitié était séropositive pour le VIH. Par ailleurs, 244 cas de LGV ont été diagnostiqués depuis mars 2004 dans le cadre d'un réseau de surveillance volontaire, là encore essentiellement en Ile-de-France et chez des hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, dont les trois quarts étaient infectés par le VIH.

Cette réémergence des IST est aussi retrouvée dans l'enquête "Baromètre Gay 2005". Parmi les hommes ayant répondu à l'enquête, 14% signalent avoir eu une IST lors de l'année écoulée (blennorragie, gonococcie rectale, syphilis, LGV, condylomes).

Mais, cette enquête met surtout en évidence le relâchement des comportements de prévention. Dans l'année écoulée, 30% des répondants ont déclaré avoir été exposés à du sperme lors de fellations et 35% avoir eu des rapports anaux sans préservatif. Les pénétrations anales non protégées sont encore plus fréquentes chez les séropositifs, puisqu'elles concernent 62% d'entre eux.

"Aujourd'hui, l'ensemble des données de surveillance des IST et des données comportementales en France converge pour indiquer une poursuite des comportements à risque chez les homosexuels, plus marquée encore chez les séropositifs", prévient l'InVS, qui juge urgent de remobiliser l'ensemble de la communauté et de poursuivre les efforts de prévention.

On estime à 7.000 le nombre de personnes ayant découvert leur séropositivité en 2004 et à 130.000 le nombre total de personnes vivant avec le VIH en France à la fin 2005, selon les dernières données de surveillance du VIH.

poster un commentaire Poster un commentaire

 


| Contact | © 2004-2006 tropbontropcon - Webmasters Gold77 / aNaKRoN67 - 1 visiteur connecté - Qui est connecté ? | Page générée en 0.17 secondes.